English
 

Mali: rapport 2014

Janvier, Février 2014: Trois nouveaux orphelins ayant perdu leur maman ont rejoint le groupe formés désormais de 30 nourrissons de 0 à 12 mois et 86 bambins de 12 à 59 mois. Notre petit bataillon se porte bien, à part quelques rhumes dus à la froideur de l'hiver et au vent parfois glacial.

Par contre, sur le plan de la PEC de la malnutrition modérée, c'est une véritable catastrophe. C'est le constat fait lors de la dernière mission de supervision dans les différentes zones de brousse: manque d'hygiène, eau souillée par les déjections d'animaux, farine sans date de péremption et truffée de charençons. Les enfants mangent cette farine sèche et boivent l'eau non potable avec pour conséquense une épidémie de diarrhée.

L'assèchement précoce des mares oblige les populations à faire des puisards au milieu de la mare, ce qui donne une eau impropre à la consommation. La période de soudure risque d'être longue cette année, les réserves alimentaires commencent à manquer. Dans le Gourma, il reste encore quelques zones de pâturage mais trop éloignées des points d'eau. Il faut parfois parcourir 15 km. et plus pour aller chercher de l'eau, corvée réservée aux femmes et aux enfants. L'insécurité est toujours très présente.

Alors que les denrées alimentaires se font rares en brousse, on retrouve en vente libre sur les marchés des grandes villes, les intrants destinés à la malnutrition. La corruption n'est pas prête de s'arrêter. Il faut rester vigilant.

Début février, grève du personnel médical qui revendique une prime pour être resté pendant l'occupation alors que ceux qui avaient fui, reçoivent 250000 Fcfa d'indemnités pour leur retour. On comprend que de telles disparités puissent causer des tensions.

Au centre Oasis Zankey Aljanahugo, les portes intérieures sont maintenant terminées, elles sont magnifiques. Les menaces terroristes étant bien réelles, elles ne seront pas posées mais mises en sécurité jusqu'au retour au calme.

Nous accueillons à nouveaux 3 bébés dont la maman est décédée à leur naissance. Les femmes qui arrivent à la distribution du samedi ont le regard triste. Elles ont perdu confiance pour un retour à la normale. L'administration peine à revenir et la reconstruction de Gao n'est pas encore amorcée.

> retour

> suivant





 

> haut de la page

> | 1 2 3 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2015 | 2016

 
AAG - Association d'Aide à Gao - Suisse - Email:aide.gao@yahoo.com